Le matos c’est bien pécher avec c’est mieux

9 08 2012

– Se fixer un objectif : « aujourd’hui je pêcherai du bar » (je sors pas au hasard avec un pêche-tout à plume et je prie pour qu’une quelconque bête qui passait là par erreur  se prenne dessus par le dos :  j’ai fait, j’ai beaucoup prié, j’ai maigris)

Trouver le poisson : ça parait ballot mais sans expérience du terrain et/ou sans sondeur, inutile de s’acharner  aux endroits précis ou les bars ne sont pas : j’ai fait ça aussi, à 5m près, j’ai rien pris

Choisir son leurre : l’important c’est d’avoir confiance, mais le leurre est capital dans le choix et la taille du poisson que l’on s’est fixé comme objectif. Plombage selon profondeur et courant. En Rance j’utilise des leurres souples 40g ou 60g

– La canne : en bateau cane courte , adaptée au poids du leurre et à la technique de pêche. Vous avez une canne à lancer, vous jiggez en 100g : laissez tomber

– Le fil : depuis que j’ai goutté à la tresse , un seul mot : tresse. Pas d’élasticité, ultra fin, peut quand même lever un âne mort. Parfait

– La technique : ah ! là faut se documenter, les sites de fabricant de leurres proposent des vidéos de maniement, faut pas se géner, un bon cours théorique vaut mieux que 3 bredouilles. Exemple ici

Publicités







%d blogueurs aiment cette page :